LE LUNDI 13 MAI A GRAND PLACE BOUTIQUE

PROJECTION GRATUITE A 19 H SOUS LES ÉTOILES !

Pour ceux qui n’auraient pas pu assister à la soirée d’ouverture sur la plage de Cap Homard, voici une occasion de vous rattraper : rendez-vous sur le terrain devant la boutique de Grand Place pour une soirée de projection en compagnie de tous les aventuriers ! La soirée est gratuite, il n’y aura donc pas de billetterie. Vous devrez par contre réserver votre hébergement et repas dans un des gîtes de l’îlet ou des alentours. Attention : le camping sauvage est interdit !

L’ECOLE DU CIEL – 52 min 

de SOLIDREAM

La traversée des Pyrénées à pied et en parapente par le collectif Solidream

Brian, Siphay et Morgan ont un rêve commun : voyager par  les airs, en autonomie et sans moyens motorisés. Après une formation accélérée en parapente, l’équipe se lance un nouveau défi : traverser la chaîne des Pyrénées, de la Méditerranée à l’Atlantique, en « marche et vol ».

Ils ne sont pas les plus forts, pas les plus courageux, ni les plus entrainés (juste une cinquantaine de sauts à leur actif…) mais ils comptent bien se donner les moyens d’arriver au bout du parcours.

Olivier Peyre, ami aventurier et parapentiste aguerri rencontré lors d’un précédent voyage au Pamir, complète le trio pour la première semaine de l’expédition. Ses conseils, sa lecture de l’aérologie et son expérience assurent une transmission des connaissances via l’observation, la discussion mais aussi par l’action. Personnage au tempérament bien singulier, sainement fou mais pragmatique, il jouera le rôle de maître émancipateur pour l’équipe.

Avec une configuration ultra-légère (pas de tente, cuisine au feu de bois et le minimum nécessaire pour progresser), l’équipe s’engage dans une démarche frugale pour conquérir une nouvelle autonomie, et donc gagner en liberté.

Ils se font peur, ils ont froid, arrivent même à la limite de la saturation, de l’abandon. Mais petit à petit, ils prennent confiance en eux.  Et surtout, ils prennent du plaisir, beaucoup de plaisir… Et à la fin du film, on ose penser : « Pourquoi pas nous ? ».

LES VOIES DE LA LIBERTE – 52 min 

de Mélusine Mallender et Christian Clot

Un voyage au long cours à moto pour questionner les femmes sur la notion de liberté.

PRIX DU PUBLIC 2018 !

invitée : Mélusine Mallender

mlusine-mallender

En 2009, avec l’explorateur Christian Clot, Mélusine Mallender mène sa première grande expédition, « Hielo Continental 2009 » : six mois à pied et en kayak à travers la Patagonie. Une aventure qui lui donne envie de s’engager totalement dans la réalisation d’expéditions aux longs cours à la rencontre de la diversité de notre monde.

Avril 2010, Mélusine se lance seule cette fois, avec sa vieille moto 125 cm3, pour « aller le plus loin possible » en direction de l’Est. On lui prédit qu’elle ne dépassera pas le périphérique parisien. 4 mois plus tard, elle arrive pourtant à Vladivostok, où seule la mer du Japon arrête sa route. A sa manière elle a trouvé ce qu’elle était partie chercher : sa liberté dans un monde qui paraissait infini.

De ce voyage initiatique hors du commun, elle revient surtout avec de nombreuses questions sur la notion de liberté, différente d’un endroit à l’autre, et plus particulièrement pour les femmes. Alors elle décide de repartir, toujours seule, toujours à moto, bien plus grosse cette fois (!) pour questionner cette notion universelle. « Les voies de la liberté » était née.

Elles l’ont menée dans plusieurs périples au long cours du Moyen‐Orient à l’Asie centrale, de l’Asie du Sud à l’Afrique de l’Est, toujours dans des pays que l’on connait mal et dont on a parfois une image négative : Iran, Rwanda, Myanmar, Pakistan, Somaliland…

Mélusine : « On ne se méfie pas d’une femme à moto et encore moins quand elle est seule. J’ai compris que la moto m’ouvrait les portes. Une femme seule suscite la curiosité. Les gens pensent que je suis vulnérable, et il m’est plus facile ainsi de m’introduire chez les gens, d’échanger avec eux, en particulier avec les femmes »

LA FABULEUSE AVENTURE DE GUIREC ET MONIQUE – 25 min

de Jean Philippe Mériglier

Le tour du monde en voilier accompagné d’une poule !

invité : GUIREC TROUVEE

2019-invite-guirec-soudee

Guirec a grandi en Bretagne, sur l’île d’Ivinec, dans les côtes d’Armor. Dès sa majorité, il quitte les bancs de école qui l’ennuie et s’envole pour l’Australie, sans parler un mot d’Anglais, avec seulement 200 euros en poche. Son objectif : gagner suffisamment d’argent pour acheter un bateau à voile. Pari réussi !

Deux ans plus tard, à force d’un travail acharné il acquiert son voilier qu’il baptisera Yvinec, en souvenir de son île natale. Après un court entraînement en solitaire, il se lance. L’expérience viendra en route.

Il fait escale en Espagne, au Portugal, puis vogue vers les Canaries où il rencontre Monique, une petite poule rousse qui n’a rien d’une poule mouillée. Ensemble, ils traversent l’Atlantique, en totale autonomie. Un an plus tard, ils hivernent 130 jours sans assistance, ni moyen de communication, dans les glaces du Groenland. À 24 ans, Guirec devient le plus jeune navigateur du monde – et Monique la seule poule –  à traverser le Périlleux Passage du Nord-Ouest en solitaire.

L’aventure continue… L’Alaska, le Canada. Après une courte préparation à San Francisco ils mettent les voiles vers le Grand Sud. Après deux mois et demi de mer, ils passent le cap Horn et traversent le passage de Drake pour rejoindre l’Antarctique. Il leur faudra encore deux mois pour remonter les 60ème stridents, les 50ème hurlants et les 40ème rugissants et rejoindre l’Afrique du Sud. La route est encore longue, ils traversent à nouveau l’Atlantique jusqu’au Brésil avant de revenir en Bretagne, 45 000 miles plus tard, en décembre 2018.